Ce processus est caractérisée par deux choses :

  • Le paralellisme des processus d’opération et de maintenance;
  • La nécessité de la compatibilité des systèmes de gestion de configuration du client et du fournisseur.

Si dans de nombreux cas, la configuration est constante pendant l’utilisation du système, il existe des cas où la configuration du système peut varier lors de l’utilisation du système :

  • Particularisation du système pour une mission donnée, par exemple :
    • Emports particuliers d’un avion de combat;
    • Données spécifiques à une mission particulière;
  • Reconfiguration du système en cas d’avarie afin d’obtenir au moins un mode de fonctionnement dégradé.

L’existence de ces différentes configurations doit etre parfaitement précisée.  Les  différentes « configuration licites » doivent etre soigneusement définies en tenant compte des contraintes du système livré  et de celles résultants de son intégration dans le sur-système.

L’utilisation est génératrice d’anomalies. En toute rigueur le processus de gestion des anomalies ne fait pas partie de la gestion de configuration. Ce processus a cependant des incidences directes sur la configuration  du système :

  • Modification de la composition du sysyème;
  • Applications d’évolutions aux constituants du système.
Version V1.0 le 04/05/2015 © copyright Ph Revellat 2015